• Matiere noire galactique

    Pour la matiere noire, dans une galaxie ordinaire, j'ai demontre' qu'il n'est pas necessaire d'imaginer la matiere

    noire pour expliquer les vitesses de rotation lineaire des etoiles sur le disque galactique.

      Je suggere le lien suivant:

    Application du théorème de Gauss a une galaxie

         Pour des connaissances plus general sur la matiere noire, je suggere le lien suivant:

    lien

    J'ai appronfondit le sujet et trouver la loi gravitationnel pour un disque avec la constante de proportion tout

    en considérant la variation de la densité, comme par exemple en variant la densité d comme l'inverse du

    rayon R ou en variant comme 1/R , puis j'ai vérifier cette loi avec la courbe de rotation de la galaxie Messier 33,

    pour notre galaxie, l'effet global du bulbe et du disque galactique fait en sorte que la vélocité de rotation des étoiles

    sur le disque de notre galaxie est a peu près constante.

    Pour les détails de démonstrations et de vérifications, je suggère l'article dont le titre et le lien sont donner

    ci-dessous(l'un est en Francais et l'autre en Anglais):

    Explication de la courbe de rotation galactique

    Explanation of the galactic rotation curve

    Remarque:

    Après le rayon de la zone de densité constante, soit après le bulbe galactique ou soit après le rayon de la zone de

    densité constante d'un disque galactique, on peut exprimer la zone a densité constante et la densité d de la facon suivante:

    soit (rayon de la zone a densité constante) = RZ    ,

    soit X = R/RZ , (R ici étant plus grand ou égal au rayon de la zone a densité constante RZ),

    R = XRZ  , 

    soit (densité de la zone a densité constante) = dZ   ,

    alors après la zone a densité constante dZ  la densité d devient:     

    d = (dZ)/X3   ,     (densité équivalente après la zone a densité constante du bulbe ),

    d = (dZ)/X,          (densité du disque galactique apès la zone a densité constante),

    Aux extrémitées de la zone a densité constante l'on a donc les vitesses V suivante:

    V = [{4(pi)G/3}d]1/2R  ,   (pour une sphère ou bulbe galactique a densité uniforme),

    V = [{4(pi)G/2}d]1/2R  ,    (pour la zone d'un disque galactique a densité uniforme),

    Après la zone a densité constante dZ, les vitesses tangentielle de rotation V deviennent:

    V = [{4(pi)G/3}dZ]1/2RZ(1/X1/2 ) , (contribution du bulbe galactique en s'éloignant du bulbe galactique), 

    V = [{4(pi)G/2}dZ]1/2RZX1/2 ,       (contribution du disque galactique en s'éloignant de la zone a densité constante),

    Voila il faut considérer la somme des contributions du bulbe galactique et du disque galactique, l'on voit que l'effet

    multiplicateur en X1/2 du disque galactique compense l'effet diviseur en 1/X1/2  (ou en X-1/2 ) du bulbe galactique

    (entre parenthèse l'exposant 1/2 est négatif),

    voila pourquoi les vitesses tangentielle de rotation V des étoiles sur le disque de notre galaxie sont a peu près

    constante.

    Mercredi 21 décembre 2011

     

     

     

     

     

     

        


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :